Unlimited Powerpoint templates, graphics, videos & courses! Unlimited asset downloads! From $16.50/m
Advertisement
  1. Business
  2. Communication
Business

Ce qui est à l’écoute Active (+9 compétences nécessaires pour devenir un meilleur auditeur)

by
Difficulty:BeginnerLength:LongLanguages:

French (Français) translation by Loris Pizii (you can also view the original English article)

Avez-vous déjà eu une dispute où vous continuiez à expliquer votre idée, mais peu importe le nombre de fois que vous répétez ou reformulez-la, vous avez l’impression que vous ne faites pas passer votre message?

Avez-vous déjà parlé à quelqu'un qui vérifie constamment son téléphone? La personne à qui vous parliez a probablement entendu ce que vous avez dit, mais rien de plus.

Ils n’étaient pas attentifs et il y avait de grandes chances pour qu’ils n’aient pas essayé de comprendre ce que vous disiez. En bref, ils ne vous écoutaient pas activement.

active listening
Un bon contact visuel est une partie importante de l'écoute active.

Dans cet article, vous en apprendrez davantage sur l'écoute active et découvrirez comment améliorer vos capacités d'écoute.

Qu'est-ce que l'écoute active de toute façon?

Comprendre la définition de l'écoute active est la première étape pour améliorer vos compétences en écoute active.

Les gens écoutent de deux manières. Écouter de la musique en conduisant, regarder la télévision en mangeant et écouter une conférence en prenant des notes sont tous des exemples d'écoute passive. Vous écoutez mais vous n’avez pas l’intention de répondre et votre esprit s’égare de temps en temps.

L'écoute active, en revanche, signifie consacrer toute votre attention à l'orateur et donner une réponse réfléchie à ce qu'il a dit par la suite.

Trois composantes à l'écoute active

  1. Comprendre. L’auditeur fait attention au langage verbal et non verbal de l’orateur pour bien comprendre ce qu’il essaie de communiquer.
  2. Conserver. L’auditeur essaie de se rappeler des points clés du message du locuteur en utilisant sa mémoire ou en prenant des notes.
  3. Répondre. Vous répondez à l’intervenant à confirmer votre compréhension de leur message et à favoriser votre discussion sur le sujet. Cela se produit uniquement après analyse et en se rappelant ce qu’ils disaient (composants 1 et 2).

Pourquoi est-elle une écoute Active importante ?

Cela peut paraître comme une corvée par rapport à l’écoute passive, mais comme la résolution de problèmes et de la créativité, l’écoute active est une compétence douce qui peut améliorer plusieurs aspects de votre vie.

Votre capacité à gérer une équipe, obtenir une promotion, nouer des relations, éviter les conflits, élever les enfants et persuader les gens sont tous améliorés comme le faire de votre capacité d’écoute. C’est pourquoi l’écoute active est importante à maîtriser.

L’écoute active vous dessine à partir de ce qui se passe dans votre tête pour les idées et les émotions que l’orateur est le partage, donc vous pouvez ensuite utiliser cette information pour mieux répondre.

Comment améliorer votre capacité d’écoute étape par étape

Vous connaissez maintenant les avantages d’une écoute active. Il est maintenant temps d’apprendre comment améliorer votre capacité d’écoute étape par étape.

1. faire face à l’orateur

Face à votre interlocuteur. Ne regardez pas votre téléphone, montre ou d’autres personnes. Regarder celui qui parle, même si elles ne cherchez pas à vous comme c’est le cas avec des conférences ou séminaires.

En regardant votre interlocuteur ne doit pas être effrayant. Vous pouvez regarder d’autres choses de temps en temps, mais pas si souvent qu’elle devienne perceptible. Si vous vous sentez bizarre de regarder fixement dans les yeux de la personne, regardez leurs épaules ou d’autres parties de leur visage à la place.

2. photo ce qui est communiqué

Visuels et modèles mentaux forment naturellement dans votre esprit que vous entendez des informations. Ceci est normal et est un signe que tous vos sens sont engagés dans l’analyse de ce que dit l’autre personne.

N’oubliez pas les mots clés, dates, phrases et autres détails pour vous aider à former une idée plus précise de l’histoire de l’autre personne.

3. retenir le jugement

Parfois, les gens écoutent seulement pour les aider à formuler une réponse. Ce n’est pas une écoute active.

Écoute avec toute votre attention signifie restant neutre et ne faisant ne pas toutes les opinions sur ce que l’orateur dit vous jusqu'à ce qu’ils ont finissent de parler.

Il est inévitable de se sentir négativement vers l’idée d’une autre personne de temps en temps, mais ne vous attardez pas sur ces sentiments trop longtemps. Ne gémissons intérieurement et dire : « bien sûr, qui ne fonctionne pas ! » parce que votre attention et votre compréhension de l’idée de l’orateur est compromise dès que vous livrer ces sentiments négatifs. Rappelez-vous, les bons auditeurs sont ouverts aux nouvelles idées, même celles qui contredisent leurs croyances.

4. ne pas interrompre

Interrompre la personne qui vous parle non seulement vous rend grossier, elle limite également votre absorption des informations relayées à vous.

Ne terminez pas des phrases de l’autre personne, même si vous pensez que vous savez ce qu’ils sont sur le point de dire. Cartes d’acquisition phrase souvent se tromper parce qu’ils sont après leur propre train de pensée — pas de l’orateur.

Enregistrez vos questions et les contre-arguments pour plus tard, même si l’orateur est discuter le sujet exact de votre question. Interrompre quelqu'un au milieu d’une explication elles risquent de perdre leur train de pensée, et d’ailleurs, il est possible que votre question ou votre contre-argument sera abordée plus tard dans leur explication alors vous avez besoin eux interrompez pas dans la première lieu.

5. tenir compte et préciser

Réfléchissant et clarifiant sont deux façons de s’assurer que vous et le président sont sur la même page.

Réfléchir signifie répéter ce que l’autre personne dit dans vos propres mots pour confirmer que vous avez compris leur message, tout en précisant les moyens posant des questions d’approfondissement pour dissiper d’éventuels malentendus. Les deux techniques travaillent main dans la main pour faire entend la sensation de l’orateur et veiller à ce que rien ne s’est perdu dans la traduction.

Exemples de clarifier et reflétant les déclarations :

  • « Si je vous ai entendu dire... »
  • « Je comprends que vous vous êtes senti... »
  • « Sauvegarder un sec, que vouliez-vous dire par... ? »
  • « Que considérez-vous comme... ? »

6. Résumez

Résumant ressemble au reflet, sauf que lorsque vous résumez vous êtes indiquant clairement que vous êtes sur le point de passer de votre sujet d’actualité. Lorsque vous résumez, vous n'expliquez que les principaux points du thème général de l’orateur, les moindres détails, vous avez eu à préciser avant ne sont plus importants dans cette partie de la conversation.

7. Partagez et répondre

Vous pourriez penser que c’est juste une autre variante d’étapes cinq et six. Il n’est pas le cas. Oui, tu es la seule à parler lors des deux étapes précédentes, mais vous avez ne parlé que pour confirmer votre compréhension du message de l’autre personne ensuite.

Maintenant que vous avez acquis une meilleure compréhension de leur message, c’est votre tour de présenter vos idées et émotions dans la conversation. Tu dois passer par toutes les étapes précédentes d’abord avant que vous gagnez le privilège de partager vos pensées. De cette façon, l’orateur ne se sentira pas comme vous poussez juste votre propre agenda parce que vous avez pris le temps de valider leurs sentiments et leurs idées, tout d’abord.

Conseils pro pour l’écoute efficace

  • Soyez honnête, mais affirmer vos opinions avec respect.
  • Si prega di notare che i suggerimenti non sono presi in considerazione per le azioni de l'autre personne, faites précéder vos suggerimenti avec, «si ça m'arrive, je veux ...»

9 Techniques d’écoute actives

Pratiquer les exercices suivants d’écoute actives avec chaque conversation que vous avez. Soyez prudent, car certains de ces conseils peuvent ne pas convenir dans certaines situations ou les cultures. En cas de doute, suivez votre instinct ou observer comment les gens autour de vous mènent leurs conversations.

1. sourit et hoche la tête

Sourire de temps en temps donne à penser que vous convenez avec le message de l'orateur. Si vous combinez cela avec hoche la tête et les occasionnels «Uh-huh», la persona è così che vous sentiz que vous êtes attento al suo messaggio.

Souriant et en hochant la tête n’est pas toujours approprié, bien sûr. Vous n’êtes pas censé faire pour sourire si vous êtes audition mauvaise nouvelle ou sont actuellement l’objet d’un blâme. Vous ne devriez pas hochement de tête lorsque vous pas d’accord avec ce que vous entendez, aussi bien. Dans les deux cas, un simple « Je comprends » ou « I get it » suffirait.

2. contact avec les yeux

Maintenir un contact visuel est délicat car pas tout le monde est à l’aise de le faire, ou étant celui regardait d’ailleurs. Il n’y a aucune durée parfaite de combien de temps vous êtes censé pour regarder le haut-parleur, cela dépend de vous et votre interlocuteur. Vous aurez à jouer par l’oreille. Steven Aitchison, expert en entrepreneuriat social, suggère à rompre le contact avec les yeux toutes les cinq secondes en regardant sur le côté, comme si vous essayez de se rappeler quelque chose.

Si vous craignez que votre regard est trop forte ou un peu effrayant, pratique se détendre votre visage et vos yeux suivront. Fermez les yeux pendant quelques secondes et respirez profondément. Votre expression faciale sera plus détendue lorsque vous les ouvrez.

3. la posture

Vous pouvez dire beaucoup sur l’intérêt de la personne dans ce que vous dites avec leur langage corporel. Bras croisés suggèrent que l’auditeur est défensive ou pas en accord avec les message de l’orateur, par exemple.

Auditeurs attentifs ont tendance à pencher en vers le haut-parleur. Parfois, leur tête est adossée sur le côté ou au repos sur une seule main. Vous pouvez en apprendre plus sur le langage corporel, ici :

4. la mise en miroir

Mise en miroir est l’acte d’imiter les expressions faciales de l’orateur et est souvent utilisé pour montrer la sympathie et l’accord à leur message.

Par exemple, un ami qui a juste eu accepté à un nouvel emploi cassera les nouvelles à vous avec un regard excité sur leur visage. Comme un ami de montrer votre soutien, la réaction naturelle serait de sourire et de l’air excité aussi.

5. pratique empathie

Mettez-vous dans les chaussures de l’autre personne. Essaie de sentir ce que l’autre personne se sent alors qu’ils parlent pour vous. Imaginez-vous dans leur situation. Ce que vous ressentez ? Quelle serait votre réaction ? C’est la pratique de l’empathie.

Ne pas confondre avec sympathie, qui est simplement l’acte de s’apitoyer sur la misère des autres, selon Psychology Today. Lorsque vous êtes sympathique, vous vous sentez concerné pour le bien-être de l’autre personne et je leur souhaitez de se sentir mieux. Empathie va au-delà de commisération parce que quand vous faites preuve d’empathie ; non seulement, vous vous sentez désolé pour la personne, vous essayez aussi de voir la situation de leur point de vue.

L’empathie est utile dans la communication stressante et difficile à expliquer les expériences, parce que certaines histoires sont juste difficiles à expliquer, vous avez peu être là pour comprendre.

Consultez ce guide pour en savoir plus sur pratiquer l’empathie au travail :

6. Évitez les Distractions

Désactiver les notifications de votre téléphone et ne pas bouger trop, car cela va distraire la personne qui vous parle. Il leur fait sentir comme vous seriez plutôt ailleurs.

7. résultats positifs ou renforcement

Longues conversations vont sentirez terriblement unilatérales sans les réactions positives de l’auditeur. Si vous écoutez une longue histoire, utilisent des signaux verbaux tels que « uh-huh, » « OK » ou « Je comprends » à stratégiques pauses dans la conversation pour confirmer que vous êtes toujours en suivant l’histoire.

Vous trouverez plus de conseils sur le démarrage et maintenir une grande conversation ici :

8. rediriger la Conversation si la rubrique obtient la main

Il y a quelques semaines je disais à mon ami comment j’ai enfin fini ma certification CMAS Open Water Diving et toutes les créatures de mer merveilleuse, que j’ai vu lors de nos plongées. Au cours de cet entretien, elle a mentionné notre ami commun, qui devait se joindre à ce voyage et certifiez-vous ainsi. La simple mention de son nom me fit s’éteignent tangente, expliquant pourquoi il ne pouvait pas venir à cause de son horaire de travail et de son frère à venir de la maison de vacances.

Avant que nous avons tous deux réalisé, nous sommes commerce histoires d’accident de voiture précédente de cet ami. Je n’ai jamais eu à la fin de mon histoire sur mon voyage de plongée de week-end.

Tangentes de conversation comme ça arrive tout le temps. Une question peut vous conduire dans une autre conversation, et avant que vous le sachiez vous aurez ont touché trois sujets sans jamais terminer l’un d’eux.

Dans ce cas, vous ou l’orateur devront volontairement rediriger la conversation vers le sujet initial.

Dire quelque chose comme : « C’est génial d’entendre parler de XYZ, mais continuer à me parler (sujet d’origine) tout d’abord. » De cette façon, vous pouvez terminer la conversation avant de passer à une autre discussion.

Vous pourriez vous demander, ce qui est si important de finir une histoire avant de passer à un autre ? Vous sentirez guère les effets des tangentes conversationnels, si vous êtes rattrapage avec un ami. Mais vous le remarquerez une fois que vous êtes tourner en rond dans un argument ou une réunion d’équipe important.

9. se rappeler de petits détails

Se rappeler les points clés d’une conversation vous aidera lorsque c’est votre tour de parler. Dates, noms, lieux et toute autre information pertinente peuvent vous aider à poser des questions d’approfondissement pour clarifier le message de l’orateur.

Même si vous avez compris ce qu’ils disaient, reprenant les détails de leur histoire quand vous résumez leur point montre que vous compris et fait attention à eux.

Si vous prenez note de ces informations, vous pouvez les mentionner la prochaine fois que vous vous reconnectez avec la personne, comme souvent le cas avec les gens que vous rencontrez lors d’événements de réseautage.

Pratiquer votre sens de l’écoute

Nous avons juste répondu à la question : Pourquoi est-elle une écoute active importante ? Maintenant il est temps d’améliorer votre capacité d’écoute active.

Essayez d’observer comment bien vous écoutez les conversations cette semaine. Vous comprendre et retenir les informations avant de vous répondez dans les conversations ?

Une fois que vous obtenez une ligne de base de votre capacité d’écoute et identifiez vos secteurs spécifiques d’amélioration, tels que le contact avec les yeux ou les indices verbaux, vous pouvez alors suivre les étapes énumérées ici et pratiquer votre sens de l’écoute avec chaque conversation que vous avez.

Il pourrait se sentir maladroit au début, ne vous inquiétez pas à ce sujet. Si cela peut aider, vous pouvez dire à votre interlocuteur que vous faites des exercices d’écoute actives pour améliorer vos compétences en communication.

Advertisement
Advertisement
Looking for something to help kick start your next project?
Envato Market has a range of items for sale to help get you started.