Unlimited WordPress themes, graphics, videos & courses! Unlimited asset downloads! From $16.50/m
Advertisement
  1. Business
  2. Brainstorming
Business

Qu'est-ce que le rolestorming ? Une méthode de brainstorming de groupe utile (+ ludique)

by
Difficulty:IntermediateLength:MediumLanguages:
This post is part of a series called The Ultimate Guide to Better Brainstorming Techniques.
Brain-Netting: How to Brainstorm Online Better in a Distributed Team
How to Use Reverse Brainstorming to Develop Innovative Ideas

French (Français) translation by Henri Lotin (you can also view the original English article)

Le brainstorming est une technique formidable pour inspirer la réflexion créative et générer de nouvelles idées. Parfois, cependant, vous pouvez passer par un moment difficile dans l'obtention des résultats dont vous avez besoin à partir d’une session de brainstorming. Quand cela arrive, vous avez besoin d’aller au-delà des techniques traditionnelles de brainstorming, et il est peut-être temps d’essayer le rolestorming.

Qu'est-ce que le rolestorming ? C’est une méthode de brainstorming de groupe inventée dans les années 80 par le gourou des affaires Rick Griggs. Son principe de base est simple : brainstormer tout en jouant le rôle d’une autre personne, et vous serez plus susceptible de suggérer des idées out-of-the-box, créatives. Bien que cette approche puisse ne pas ressembler à un catalyseur de changement, Griggs a bâti une entreprise autour des résultats de cet unique booster de créativité.

Rolestorming Applying the Group Brainstorming Method
Rolestorming : Méthode de brainstorming de groupe en session. (source de l'image)

Pourquoi le rolestorm ?

Selon Griggs, il y a un certain nombre de problèmes associés au brainstorming ordinaire. Parmi eux :

  • Une tendance humaine intégrée pour tenir compte des idées premières et/ou plus évidentes (« bien sûr, cette idée est logique — pourquoi penser à plus d’idées ? ») ;
  • Une anxiété au sujet de la suggestion d'idées qui ne peuvent pas être généralement acceptées (« que se passe-t-il si tout le monde pense que je suis un idiot pour avoir suggéré une telle idée bizarre ? ») ;
  • Un acquiescement général à la personnalité la plus dominante dans la salle (« Si Joe dit que c'est vrai alors c’est probablement vrai — et même si ce n’est pas vrai, tout le monde fait toujours ce que dit Joe. ») ;
  • La difficulté avec la pensée créatrice sur place (« je ne peux rien proposer assez rapidement, donc je ne me dérangerai pas à essayer. ») ;
  • Les défis liés à voir d’autres perspectives ou « sortir du bois » lorsque vous pensez par le biais de problèmes (« cette idée est intéressante, mais elle ne va jamais prendrenotre système comptable ne traitera pas ce niveau de complexité. »).

Le rolestorming exige des participants qu'ils sortent de leur peau et rentrent dans celle de quelqu'un d’autre. Cette expérience leur permet de penser au problème ou à l'opportunité d’une nouvelle manière — et, souvent, à proposer des idées nouvelles et créatives.

Selon Griggs, le rolestorming non seulement entraîne plus d'idées créatives, mais il réduit également l’anxiété. Apparemment, quand les gens sont invités à suggérer des idées « en tant que personnage » (plutôt que dans leur propre voix), ils sont moins craintifs et plus susceptibles de prendre la parole. Ils trouvent également plus facile de ne pas tenir compte des menu détails et deviennent plus novateurs. C’est le cas même lorsque les individus sont généralement timides, anxieux ou préoccupés par la réponse qu’ils recevront.

Types de rolestorming

Il y a plusieurs façons différentes de « devenir » quelqu'un d’autre, et chacune a ses plus et ses moins. Vous devrez déterminer quelle approche est plus susceptible de produire des résultats dans votre situation particulière. Il est aussi possible d’expérimenter avec différentes approches pour garder les choses fraîches et intéressantes.

Différents types de rolestorming sont construits autour de différents types de personas à « essayer » par les participants. Par exemple, les participants pourraient devenir :

  • Un client ou un consommateur difficile ou exigeant ;
  • Un membre de la haute gestion corporative ;
  • Une figure de l’histoire avec une solide réputation pour un type particulier de réflexion ;
  • Un personnage fictif avec un type particulier de processus de pensée ;
  • Un super héros ou un super méchant.

Les participants peuvent tous prendre la même perspective, choisir dans une liste d’options ou choisir leur propre point de vue. Ils peuvent travailler individuellement ou en groupes. Ils devront interagir dans la peau du personnage, ou simplement brainstormer comme leur personnage attribué.

Règles du rolestorming

Tandis que le brainstorming est un processus, le rolestorming ressemble plus à un jeu. À certains égards, cela rend plus facile d’établir et de s’en tenir aux règles du jeu. En général, les rolestormers doivent :

  • Savoir ou décider quel rôle ils joueront.
  • Décrire les qualités personnelles et les motivations de leur personnage.
  • Lister les forces et les faiblesses de leur personnage.
  • Parler en personnage, en utilisant « Je » en se référant à leur personnage.
  • Éviter de se référer aux circonstances réelles ou limitations ; l’exercice vise à aller au-delà des énigmes du quotidien et à proposer des idées créatives qui ne mentionnent pas d'absence de budget, de fournitures, de personnel ou de temps.

Préparation pour le rolestorming

Le rolestorming peut être encore plus exigeant que le brainstorming de groupe ordinaire, il est donc important d’être bien préparé avant de sauter le pas. Pour commencer :

  • Trouver un animateur qui peut gérer cette forme unique de méthode de brainstorming mais aussi les brainstorming plus typiques. Cette personne doit être à l’aise avec la bêtise et l’imprévisibilité et capable de guider le processus sans dicter sa direction. Si possible, l’animateur devrait avoir une certaine expérience avec la comédie ou l’improvisation.
  • Identifier un rapporteur et lui expliquer simplement quel sera son rôle. En plus de sa tâche ordinaire d’écrire les idées et les conclusions, le rapporteur doit être en mesure d’extrapoler les idées et les conclusions du jeu de rôle. Si Marie, dans le personnage d’un client, se plaint « les lignes sont toujours occupées », le rapporteur devrait noter cette préoccupation – même s’il n’a pas été spécifiquement dit de le faire.
  • Avoir un plan clair pour votre rolestorming et mettez-le par écrit – paramètres pour les rôles, interaction, longueur de temps, suivi, etc. Par exemple, vous souhaiteriez peut-être limiter les rôles disponibles aux types réels d'individus que votre équipe pourrait rencontrer, ou vous pouvez inclure aussi bien des personnages fictifs. Vous pouvez vouloir que chaque individu prenne la parole dans la peau du personnage, ou vous pouvez vouloir que les personnages interagissent.
  • Savoir comment vous finirez la session, et comment vous allez utiliser vos résultats

Briseurs de glace

Le rolestorming est, par essence, une forme d’improvisation de jeu d'acteur. L'impro est un vrai plaisir et cela peut être très créatif, mais cela peut être nouveau pour certains membres de votre équipe. Alors que certaines personnes aimeront le rolestorming et y sauteront les deux pieds joints, d’autres le trouveront embarrassant ou confus (du moins au début !).

En tant qu’animateur, votre travail consiste à vous assurer que tout le monde est à l’aise avec ce nouveau type de méthode de brainstorming. Pour ce faire, vous pouvez montrer le processus de rolestorming en démontrant en fait quelques rolestorming par vous-même ou avec un partenaire présélectionné. Vous pouvez également utiliser certains échauffements ou brise-glaces.

Les brise-glaces peuvent être des jeux interactifs amusants qui ne sont pas liés au processus de brainstorming de groupe. Par exemple

  • Demandez si vous pouvez avoir un super pouvoir, ce que ce serait – et pourquoi ?
  • Demandez « si notre société était un animal, lequel serait-il – et pourquoi ? »
  • Racontez une histoire continue en commençant avec une amorce évocatrice (« c’était une nuit sombre et orageuse. John et Mary étaient assis près du feu lorsque tout à coup, ils entendirent un étrange... »), puis passez le relai de l’histoire à la personne suivante. Continuez jusqu'à ce que l’histoire revienne à vous, et concluez avec une fin ridicule mais précise.
  • Jouer à un jeu comme Pictionary ou Charades qui peut impliquer tous les participants.

Envisagez d’utiliser certains échauffements d'improvisation aussi bien, pour permettre aux participants d’entrer dans le bon état d’esprit sans aucune condition. Quelques uns de tels échauffements incluent :

  • Le train. Une personne associe un mouvement et un son (par exemple, sa main s’ouvre et se ferme alors qu’il fait un bruit grinçant). La personne suivante « s'attache » (elle)lui-même au premier joueur et ajoute ses propres mouvement et son. Cela continue jusqu'à ce que chaque personne fasse « partie du train. »
  • Miroir. Diviser les participants en paires. Attribuez le rôle de miroir à un membre de chaque paire. L’autre membre de la paire se penche « sur » son miroir et fait des mouvements lents tandis que le miroir les imite. Ensuite inversez les rôles.
  • Association de balle. Placez-vous dans un cercle. Utiliser une grande, soft ball. Lancer le ballon à quelqu'un, dites un mot évocateur comme « école ». Le receveur lance le ballon à une autre personne tout en disant un mot qu’il associe à « école » (comme « livres »). La prochain receveur fait la même chose, dire un mot associé à « livres » (« page »), et ainsi de suite jusqu'à ce que tout le monde ait un tour.

Commencez le rolestorming !

Vous pouvez attribuer des rôles, demandez aux participants de choisir au hasard les rôles à partir de feuillets que vous avez placés dans un panier, ou permettre aux participants de choisir leurs propres rôles.

Une fois que tout le monde a un rôle, montrez au groupe une liste de questions sur leur caractère et donnez-leur du temps pour préparer leurs réponses. En fonction de votre choix de sujet et de personnage, les questions peuvent varier de « Pourquoi votre personnage veut notre produit » « Quelles sont les super pouvoirs de votre personnage ? »

Demandez à chacun à son tour de parler, dans la peau du personnage, du sujet sous la main. Par exemple :

  1. Bob est Superman. Il explique comment il résoudrait les problèmes du client en utilisant simplement la vision aux rayons x pour trouver ce qui ne va pas avec le produit et puis dire à Jimmy Olson comment y remédier. Le rapporteur peut noter l’idée qu’un technicien produit devrait être disponible pour les clients afin qu’ils puissent rapidement et efficacement trouver et résoudre les problèmes techniques.
  2. Jane est une cliente. Elle se lance dans une diatribe sur le fait que le produit n'est pas arrivé à temps ; n’a pas performé comme prévu ; n’a pas été remplacé rapidement ; etc. Le rapporteur peut noter les problèmes que Jane a identifié – retard de livraison, remplacement lent des pièces défectueuses et ainsi de suite.

Le cas échéant, vous pouvez vouloir voir les personnages interagir entre eux. Par exemple :

  • Jane et Bob sont responsables des ventes qui interagissent rarement personnellement avec les clients. En rolestorming, ils interagissent comme client et commercial. Jane demande des renseignements détaillés sur le produit avant qu’elle effectue un achat, et le vendeur se rend compte qu’il n’a presque aucun détail disponible.

Si le temps le permet, une fois que tout le monde a eu la chance de rolestormer, faites-le encore une fois – en réaffectant des rôles différents.

Vous pouvez discuter de vos découvertes après chaque jeu de rôle, ou demander aux participants de discuter de ce qu’ils ont découvert après la fin de la session grâce à l'animateur et au rapporteur.

Plan pour les étapes suivantes

Comme avec toute forme de méthode de brainstorming, le rolestorming est destiné à produire des idées pratiques. Une fois que vous avez passé en revue vos constatations, choisissez les plus pertinentes et listez-les. Il est maintenant temps de planifier vos prochaines étapes.

Quelles sont les actions que suggèrent vos découvertes ? Listez les actions que vous sentez plus appropriées sur la base de vos résultats. Par exemple, sur la base des expériences de rolestorming décrites ci-dessus, il peut être approprié d’attribuer ou d’embaucher des techniciens pour interagir avec les clients, pour former la force de vente afin qu’ils puissent fournir des détails sur les produits qu’ils vendent, et ainsi de suite.

Affectez plusieurs individus à chaque action, en vous assurant que ces personnes ont les connaissances et la capacité pour avancer. Fixez des objectifs pour chaque groupe. Fixez un calendrier pour la réalisation de chaque objectif et planifiez les mises à jour et pour vérifier le progrès et les échecs des réunions de groupe.

Conclusion

Le rolestorming est une forme unique de brainstorming de groupe qui implique le jeu de rôle. En tirant avantage d'un personnage autre que soi-même, les participants peuvent faire abstraction des inhibitions et penser en dehors de leur propre description de poste ou pré-suppositions.

Les rolestormers peuvent jouer des personnages réels un de ces clients ou gestionnaires, ou ils peuvent jouer des personnages de fiction comme des super-héros, des chefs d’entreprise ou des célébrités bien connues. Les idées générées par rolestorming peuvent être révolutionnaires, mais elles ne sont utiles que si elles sont correctement enregistrées et ensuite suivies.

Ce tutoriel sur le rolestorming fait partie de notre Ultimate Guide to Better Brainstorming Techniques. En savoir plus sur comment mener d’autres types de séances de brainstorming et autres méthodes efficaces de brainstorming :

Les techniques de brainstorming sont parfaites pour proposer un certain nombre d’idées novatrices, que vous pouvez ensuite utiliser pour transformer votre entreprise et générer des résultats.

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Looking for something to help kick start your next project?
Envato Market has a range of items for sale to help get you started.