Unlimited Powerpoint templates, graphics, videos & courses! Unlimited asset downloads! From $16.50/m
Advertisement
  1. Business
  2. Management
Business

Quels sont les problèmes avec la pensée de groupe ? +Comment les éviter

by
Difficulty:BeginnerLength:LongLanguages:

French (Français) translation by Othmane Laoulida (you can also view the original English article)

En affaires, le travail d'équipe et l'unité sont de bonnes choses, non ?

Oui et non. Bien sûr, c'est bon pour les employés de s'entendre et de collaborer, mais si cette coopération va trop loin, elle peut mener à un grave problème : la pensée de groupe. Les équipes qui souffrent de la pensée de groupe ont tendance à prendre de pires décisions et à négliger les pièges potentiels, ce qui peut avoir des conséquences désastreuses pour une entreprise.

what is groupthink
L'un des symptômes de la pensée de groupe est lorsque les membres de l'équipe sont d'accord sans opinion dissidente. (Source de l'image : Envato Elements)

Dans ce tutoriel, vous apprendrez ce qu'est la pensée de groupe et pourquoi c'est un problème en affaires. Ensuite, vous apprendrez comment identifier la pensée de groupe et comment l'éviter dans vos équipes. Nous discuterons également de quelques exemples réels de réflexion de groupe.

1. Qu'est-ce que la Groupthink ?

Pour commencer, définissons la pensée de groupe. Le terme vient de la psychologie. Il a été inventé par le psychologue Irving Janis dans un article précurseur de 1971 sur le rôle de la prise de décision collective dans les erreurs historiques de la politique étrangère américaine. Il a constaté qu'une telle prise de décision n'était pas toujours efficace, en grande partie parce que les gens privilégiaient la conformité à la pensée rationnelle. Ils ne pensaient pas en tant qu'individus, mais en tant que groupe.

Voici une définition simple de la pensée collective tirée de Psychology Today :

“Groupthink occurs when a group of well-intentioned people make irrational or non-optimal decisions that are spurred by the urge to conform or the discouragement of dissent.”

Lorsqu'une équipe fonctionne en mode réflexion de groupe, elle met fin au débat ou aux points de vue alternatifs. Il s'engagera à un certain point de vue et rejettera les signes avant-coureurs ou les données contradictoires. Il se peut que l'esprit d'équipe et l'identité du groupe, qui sont habituellement des éléments positifs, obtiennent de très bons résultats, mais ce ne sera pas un environnement sain pour la prise de décisions.

La pensée de groupe peut causer des problèmes tels que :

  • mauvaises décisions
  • l'exclusion des étrangers et des dissidents
  • manque de créativité
  • cécité face à des problèmes potentiels
  • résistance aux idées nouvelles
  • une déférence excessive à l'égard de l'autorité
  • ne croire que les faits qui étayent les opinions existantes

Nous examinerons ces questions plus en détail, en particulier dans un contexte commercial, dans la section suivante.

2. Pourquoi la pensée de groupe est-elle un problème en affaires ?

Si vous voulez réussir en affaires, vous devez prendre de bonnes décisions. La pensée de groupe peut empêcher cela en étouffant le débat.

Par exemple, imaginez que vous lancez un nouveau site Web d'entreprise. En tant que directeur de l'entreprise, vous avez conçu le site vous-même, et tous vos employés vous disent qu'il est fantastique et louent votre créativité. Une personne nouvellement arrivée dans l'équipe soulève certaines préoccupations, mais les autres l'arrêtent rapidement.

Alors, enthousiasmé par ce nouveau site, vous le lancez, et devinez quoi ? Vos clients détestent ça. Il y a des problèmes évidents que personne n'a évoqués, comme un mauvais fonctionnement du panier d'achat et un manque de coordonnées. Et le design a l'air si amateur que plusieurs sites populaires le présentent comme un exemple de la façon de ne pas concevoir un site Web. Les jokers sur Twitter ont une journée sur le terrain, et la réputation de votre entreprise prend une raclée.

Ce scénario illustre bon nombre des problèmes de réflexion de groupe que nous avons examinés dans la première section. Vos employés ont fait preuve d'une déférence excessive à votre égard en tant que dirigeant de l'entreprise. Ils ne voulaient pas vous offenser en vous disant que le site Web était terrible, ou peut-être qu'ils avaient peur de ce qui arriverait s'ils étaient honnêtes. Ils ont mis fin à la voix solitaire de la dissidence et se sont montrés réticents à toute nouvelle idée que la personne essayait d'introduire. Le résultat était que vous étiez aveugle à un énorme problème imminent (le mauvais site Web) et perdu à la fois l'argent et la réputation.

Vous pouvez prendre des mesures pour empêcher la pensée de groupe si vous comprenez la question : comment fonctionne la pensée de groupe ? Pour illustrer davantage ces problèmes, examinons un exemple réel de la pensée de groupe en action.

A groupthink case étude : Enron

Lorsque le géant de l'énergie Enron s'est effondré en 2001, de nombreuses personnes ont été choquées, y compris les membres de son propre conseil d'administration, qui auraient dû voir les signes avant-coureurs et prévoir ce qui allait arriver.

Marleen A. O'Connor, professeure de droit, montre dans une étude détaillée de la débâcle d'Enron que la pensée de groupe a été un facteur clé dans la chute de l'entreprise. Pendant des années, l'entreprise a contourné son propre code d'éthique et s'est servie des transactions avec ce qu'on appelle les " partenariats avec des parties liées " pour gonfler ses bénéfices de milliards de dollars. Et le conseil d'administration de l'entreprise, un groupe de gens d'affaires expérimentés qui auraient dû voir les signes avant-coureurs, n'a réalisé ce qui se passait que trop tard. En fait, ils ont approuvé plusieurs dérogations au code d'éthique de l'entreprise qui ont permis à la crise de s'aggraver.

La professeure O'Connor analyse les délibérations du conseil d'administration dans son article et conclut que la psychologie de groupe a pris racine. Pendant des années, l'entreprise a connu un succès incroyable, et personne ne voulait compromettre cela en créant des conflits et en posant des questions difficiles - les questions qui auraient pu éviter une catastrophe.

Il n'y avait pas que la commission qui était en faute non plus. Le document fait également référence à :

"... manque de diligence de la part d'autres gardiens d'entreprise comme les analystes, les vérificateurs, les conseillers juridiques externes, les investisseurs institutionnels, les agences de notation de crédit, les journalistes, les banquiers d'affaires et les organismes de réglementation."

En d'autres termes, beaucoup de gens auraient pu ou auraient dû repérer les problèmes chez Enron plus tôt, mais personne ne l'a fait. La pensée de groupe a été un facteur puissant dans cette cécité collective. Des phénomènes similaires se sont produits dans l'accumulation de diverses crises financières, les gens se conformant au récit du groupe et créant des bulles spéculatives basées sur une "exubérance irrationnelle".

Il y a aussi des parallèles beaucoup plus anciens, comme le conte folklorique des Vêtements neufs de l'Empereur, dans lequel seul un petit garçon a l'honnêteté et le courage de briser la psychologie de la pensée de groupe et de faire remarquer que les vêtements de l'empereur n'existent pas.

3. Comment identifier la pensée de groupe

Alors, comment reconnaître les symptômes de la pensée de groupe dans votre équipe ? Quelles sont les causes de la pensée de groupe et comment l'identifier ? Voici quelques signes avant-coureurs à surveiller.

Nous examinerons les huit premiers symptômes de la pensée de groupe identifiés par le psychologue Irving Janis dans son article de 1971. Mais alors que son article portait sur les décideurs gouvernementaux, nous examinerons ces symptômes de la pensée de groupe dans un contexte d'affaires.

Illusion d'inviolabilité

Quand la pensée de groupe s'installe, vous pensez que les règles normales ne s'appliquent pas. Les choses qui seraient une mauvaise idée pour la plupart des entreprises (p. ex. suspendre les règles d'éthique) fonctionneront pour vous parce que votre entreprise est spéciale. Ou peut-être pensez-vous que les règles ont changé à cause de la nouvelle technologie que vous utilisez, et que les opposants sont des dinosaures de la vieille économie qui "ne comprennent tout simplement pas".

Rationalisation collective

Parce que votre groupe est invulnérable, tout fait ou donnée indiquant que vous avez commis une erreur doit être faux. Si quelqu'un au service de la comptabilité soulève des signaux d'alarme au sujet de trous dans le bilan, une équipe travaillant dans le cadre de la pensée de groupe va créer des rationalisations collectives pour l'expliquer - cette personne a commis une erreur, ou elle a un plan pour saper le groupe, ou elle répand malicieusement de fausses informations.

Croyance en la moralité de l'intérieur du groupe

Dans la théorie de la pensée de groupe, la moralité est importante. En général, les gens ne prennent pas de mauvaises décisions et répriment l'opposition parce qu'ils sont mauvais ou qu'ils ont de mauvaises intentions. Au contraire, dans un scénario de pensée de groupe, ils croient fermement qu'ils sont de bonnes personnes qui font ce qu'il faut. Ce sentiment de droiture les aide à justifier le fait de faire des choses comme enfreindre les règles ou agir de façon contraire à l'éthique. Essentiellement, ils croient que la fin justifie les moyens.

Stéréotypes négatifs de l'Out-Group

Dans l'article original de Janis, l'expression "out-group" faisait référence aux ennemis des États-Unis à l'époque, comme Cuba et l'URSS. Le fait de voir leurs ennemis de façon simpliste et stéréotypée a contribué à favoriser l'identité de groupe et une mentalité de " nous contre eux ", mais il a aussi conduit à des décisions inefficaces fondées sur de fausses hypothèses. Cela peut également s'appliquer dans un contexte d'affaires - si vous trouvez des personnes diabolisant vos concurrents ou même des groupes rivaux au sein de votre entreprise, alors la pensée de groupe peut s'installer.

Pression directe sur les dissidents

Un élément clé de la théorie de la pensée de groupe est la suppression de la dissidence. Le groupe est tellement attaché à sa propre justesse et à sa bonté que les personnes qui soulèvent des questions menaçantes sont soumises à d'intenses pressions pour y mettre fin. Dans un contexte d'affaires, cela peut être très puissant - les employés dépendent de leur travail pour payer leurs factures et subvenir aux besoins de leur famille, alors si on leur dit d'arrêter de causer des ennuis, ils apprendront rapidement à respecter les limites et la pensée de groupe prendra encore plus d'importance.

L'autocensure

Dans un environnement où les opinions alternatives sont traitées comme de "mauvaises nouvelles" et où les auteurs de ces nouvelles sont punis, la prochaine étape évidente est l'autocensure. C'est ce qui s'est passé dans l'exemple de notre site Web ci-dessus. Les gens savaient par expérience que les critiques à l'égard du site Web ne seraient pas les bienvenues, alors ils sont restés silencieux.

L'illusion de l'unanimité

Lorsque les membres du groupe sont engagés dans l'autocensure, un faux sentiment d'unanimité se développe. Dans le conte "Les habits neufs de l'empereur", tout le monde pense secrètement que l'empereur n'a pas de vêtements. Mais parce que personne ne le dit à voix haute, il semble y avoir une opinion unanime que les vêtements de l'empereur sont fins et élégants. Cela met encore plus de pression sur les gens pour qu'ils se taisent afin d'éviter d'avoir l'air stupide.

Protecteurs de l'esprit

Janis a utilisé le terme effrayant de " gardes mentales " pour décrire les personnes au sein du groupe qui prennent sur elles de protéger les autres membres contre des informations menaçantes ou contradictoires. Par exemple, lorsqu'il présente une mise à jour sur la performance de l'entreprise, un protège-esprit supprimera tous les graphiques montrant les cibles manquées et ne laissera que celles qui montent en flèche de façon impressionnante. Mais l'information sur les cibles manquées aurait probablement été plus utile à l'équipe pour l'aider à cerner les problèmes potentiels et à trouver des solutions efficaces.

4. Comment prévenir la pensée de groupe au sein de votre équipe

Si certains des symptômes ci-dessus vous semblent familiers, il se peut que vous ayez un problème de pensée de groupe dans votre équipe. Dans cette section, nous verrons comment éviter la pensée de groupe et comment la contrer si elle a commencé à s'implanter.

Assigner un avocat du diable

L'un des moyens les plus simples d'éviter la pensée de groupe est de confier le rôle d'"avocat du diable" à un membre de l'équipe lors de chaque réunion. Le rôle de cette personne est de remettre en question le consensus du groupe en formulant autant d'objections et de contre-arguments qu'elle peut imaginer.

Parce qu'on lui a spécifiquement dit de jouer ce rôle, la personne ne se sentira pas inhibée à l'idée d'exprimer des critiques. Certains des points qu'ils soulèvent peuvent forcer le groupe à changer d'avis ou du moins à y réfléchir plus attentivement.

Demandez au chef de parler en dernier

Souvent, dans les situations de réflexion de groupe, les membres de l'équipe se précipitent pour être d'accord avec le leader du groupe ou ses membres dominants. Si cela se produit dans votre groupe, envisagez de demander à ces personnes dominantes de se taire jusqu'à ce que les autres aient eu leur mot à dire.

Par exemple, si vous organisez une réunion pour décider entre deux nouveaux logos, le modèle habituel de pensée de groupe peut être que vous exprimez votre préférence pour le logo A et que tout le monde soit d'accord avec vous. Donc, si vous voulez une discussion plus sincère, n'exprimez pas votre opinion tout de suite. Présentez les deux options sans porter de jugement et demandez à certains membres de l'équipe, plus calmes ou plus jeunes, de donner d'abord leur avis.

Invitez des étrangers

La présence d'experts externes à vos réunions peut aider à briser la mentalité du groupe et à présenter d'autres opinions et perspectives. Si les personnes de l'extérieur sont des experts respectés dans le domaine, les membres du groupe ne sont pas si susceptibles de les défier, et ils peuvent même tenir un débat plus ouvert que d'habitude parce qu'ils veulent faire bonne impression sur les personnes de l'extérieur.

Récompense "Critiques"

Une fois que la pensée de groupe a pris racine, il peut être difficile de s'en débarrasser. Une chose que vous pouvez faire est de faire des déclarations publiques d'appréciation pour les personnes qui apportent ce que l'on peut considérer comme de "mauvaises nouvelles".

Par exemple, si quelqu'un vous dit que le nouveau produit de votre équipe a une faille majeure qui retardera le lancement, remerciez-le publiquement d'avoir mis cette nouvelle au jour avant que le produit défectueux ne soit rendu public. Ce faisant, vous signalez à tous les membres de l'équipe que vous ne "tirerez pas sur le messager" et vous encouragez les gens à être honnêtes sur les questions importantes, même si elles menacent le consensus du groupe.

Avoir une plus grande diversité

La diversité peut être un puissant antidote à la pensée de groupe. Lorsque les gens sont tous issus de milieux similaires et qu'ils ont des expériences et des attentes similaires, il est plus probable que la pensée de groupe s'installe. Comme nous l'avons découvert tout au long de notre série sur la diversité en milieu de travail, le fait de faire participer des personnes ayant des expériences et des perspectives différentes peut bouleverser les choses et mener à de meilleurs résultats.

Par exemple, comme nous l'avons découvert dans l'article sur les avantages clés de la promotion de la diversité dans votre entreprise, la recherche a révélé que les groupes divers prennent de meilleures décisions :

"La simple présence de la diversité dans un groupe crée la gêne, et le besoin de dissiper cette tension conduit à une meilleure résolution des problèmes du groupe."

Cela signifie que vous pouvez aider à éviter la pensée de groupe en créant des équipes plus diversifiées. Vous pouvez intégrer des considérations de diversité dans vos pratiques d'embauche et vous pouvez aussi faire un effort conscient pour mélanger les groupes au sein de l'entreprise afin que chaque équipe ait plus de diversité.

Pour en savoir plus, lisez les tutoriels suivants :

Conclusion

Vous venez de découvrir la réponse à la question : qu'est-ce que groupthink ? Nous avons également exploré quelques exemples réels de réflexion de groupe.

Comme nous l'avons vu, la pensée de groupe peut être désastreuse pour votre entreprise. Elle peut conduire à une mauvaise prise de décision et à un manque de débat et de dialogue honnêtes. Même si votre entreprise ne s'effondre pas aussi spectaculairement qu'Enron, groupthink peut causer des problèmes réels et tangibles tels que des pertes de revenus, des clients aliénés et des produits mal conçus. De plus, il peut créer un environnement de travail toxique pour vos employés, ce qui se traduit par une baisse de productivité et un roulement de personnel plus élevé.

Mais heureusement, il y a des choses que vous pouvez faire. Nous avons également examiné comment éviter la pensée de groupe en utilisant plusieurs stratégies telles que désigner quelqu'un dans le groupe pour jouer l'avocat du diable, faire parler le leader en dernier, et augmenter la diversité dans vos équipes.

Si vous avez trouvé cet article utile, pourquoi ne pas essayer de lire d'autres tutoriels de gestion ?

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Looking for something to help kick start your next project?
Envato Market has a range of items for sale to help get you started.